Un week-end en Boucles d’Ébène

HinaHundt_LaCeriseElectrique_JMC-2_Web

10985445_667481936685986_3653011271564761934_n
Un week-end en Boucles d’Ébène. Telle est mon ambition pour ce week-end du 30 mai au 1er juin, pendant lequel se tiendra la 5è édition du Salon Boucles d’Ébène, au CENTQUATRE à Paris. Que vous soyez issus de la diaspora afro-caribéenne, ou amoureux de la culture afro-caribéenne, cet événement vous fera (re)découvrir toutes les beautés de notre culture, rencontrer, échanger et voyager avec d’autres amoureux en voguant d’un univers à un autre :

•  Beauté & Bien-être : produits capillaires et corporels naturels, maquillage, accessoires, relaxation
•  Mode & Design : prêt-à-porter, bijoux et accessoires, déco-design
•  Culture & Education : littérature, cinéma, projets éducatifs
•  Business & Networking : services aux particuliers, PME, associations
•  Gastronomie : traiteurs, épicerie fine, produits/plats, produits naturels
•  Médias : TV, radios, presse, internet, blogs
•  Showcases : concerts, défilés

L’événement se déroulera au CENTQUATRE, tout au long de ce week-end avec une prolongation lundi.
104 Rue d’Aubervilliers, 75018 Paris 18
Tél :: 01 53 35 50 00 // Accès : M° Riquet
Site web : http://www.104.fr/

Pour ma part, j’ai déjà mon #OOTD 😉

LaCeriseElectrique_JMC-illusToteBag-2_Web

Contactez-moi si vous souhaitez avoir un tote bag « J’adore my Curls » 😉

« AFROPUNK » Festival en 5 Looks

AfroPunk-Shitty-jacket

AFROPUNK – Streetstyle

AfroPunk-GreenAfro

AFROPUNK – Streetstyle

AfroPunk-MarionsNous

AFROPUNK – Streetstyle

Afropunk_XulyBet

AFROPUNK x XULY Bët

Afropunk-Mahoyo

AFROPUNK – Mahoyo. Mon look coup de cœur !

LaCeriseElectrique-Mayoho_Illustration

AFROPUNK – Mahoyo Illustration by La Cerise Électrique

LaCeriseElectrique_Mayoho_Illustration-Compo

AFROPUNK – Mahoyo Illustration by La Cerise Électrique

AFROPUNK. « Ce n’est pas un genre musical, c’est au contraire la quintessence du mot punk au sens propre : l’esprit rebelle de la contreculture sous toutes ses formes, dépassant les clivages artistiques ou musicaux ».

La communauté AFROPUNK est née au début des années 2000, sur la base de 50 Brooklynois qui avaient en tête de contribuer à préserver et faire prospérer la culture Afro-Américaine dans sa pleine entièreté. Musique, mode, photographie, gastronomie etc…, sont autant d’exemples de passerelles artistiques, sur lesquelles la communauté AFROPUNK s’étend, jusqu’à y trouver un écho contemporain et mondial. Ce n’est pas une nouveauté en soi, mais une célébration de l’incroyable héritage que la culture Afro-Américaine a apporté aux musiques telles que le rock, le hip hop, le jazz ou le rythm n’ blues ; et qui poursuit son influence sur l’art pictural, la danse, la mode et la culture urbaine. Qu’importe nos origines, croyances et cultures respectives, on se rend tout simplement compte que de Brooklyn à Paris, en passant par l’Afrique, l’Amérique latine, l’Asie ou l’Océanie, on reste tous connectés les uns aux autres en vibrant tous sur une fréquence artistique identique bien qu’aux sonorités diverses.
Retrouvez plus d’infos sur la communauté AFROPUNK, ici.

Magnifique live painting de l’artiste dominicain Edison Montero Eddaviel pendant le festival.

Afropunk_Affiches

Jaden

Crédit Photo : Mathieu Bitton

Mes Artistes Coups de Cœur

Dinka-de-Sudan_Compo Impresionantes-imágenes-de-una-tribu-de-Sudán-13 Impresionantes-imágenes-de-una-tribu-de-Sudán-14 Impresionantes-imágenes-de-una-tribu-de-Sudán-25Carol Beckwith & Angela Fisher. Pour cette nouvelle rubrique « Mes Artistes Coup de Cœur » (qui en réalité est la reprise de ma rubrique « Artiste du week-end« , sur mon ancien blog), j’ai voulu l’inauguré avec Carol Becktwith et Angela Fisher, un duo explosif de photographes et exploratrices hors pairs. Depuis 30 ans, elles sillonnent l’Afrique de part et d’autres, en mettant à l’honneur les cérémonies traditionnelles de près de 150 cultures africaines, parfois viellent de 1000ans. Des rituels traditionnels qui tendent de plus en plus à disparaitre sous le poids de la modernisation.

Pour cette première dans « Mes Artistes Coup de Cœur », c’est leur travail avec la tribu des Dinka, un groupe ethnique nilotique du Soudan du Sud que je voulais vous présenter. Découvert au hasard d’une promenade sur la toile, j’ai été rapidement saisi par la beauté et la force du mode de vie des Dinka qui vivent en autosuffisance.

Pour en savoir plus sur le travail de Carol Beckwith et Angela Fisher, ça se passe ici.

LaCeriseElectrique_Rise_AngelaFisher