10 jolies façons de dire je t’aime

Cette semaine j’avais envie de vous dire je t’aime, parce que vous le méritez ! 🙂
Après vous avoir parlé de couples qui durent dans mon précédent article, il m’a semblé de toute logique d’aborder dans la foulée, les déclarations d’amour.

Illustration de Hina Hundt "je t'aime". Une femme avec une capeline rayonnante sur fond de plusieurs petits coeur

Véritables pépites, elles contribuent à alimenter la flamme du couple, en mettant parfois un sacré coup de pied au popotin de dame routine. Je vais donc partager avec vous une liste non exhaustive de 10 jolies façons de dire je t’aime. Vécues, échangées ou découvertes sur la toile, j’espère que vous vous y retrouverez en certaines et laisserez avec d’autres, votre imagination voguer en terre inconnue.

< AU QUOTIDIEN >

1/ La petite gâterie avant la grande.
Ramenée le matin ou après le boulot, la petite pâtisserie préférée de son/sa chéri-e, peut avoir des effets aphrodisiaques…

2/ Congé de vaisselle.
Ah ouais, la dinguerie !! Parce que parfois après une journée éreintante passée à jongler entre boulot, courses diverses, enfants etc… ; Se caler dans le canap’ juste après dîner et n’en bouger que pour aller dodo à des goûts de paradis.

3/ Le coup du Post-it.
Je ne sais pas vous, mais je trouve qu’un petit mot doux sur un post-it fait toujours son petit effet. L’exemple d’une amie véritable shoe-addict, qui avant d’enfiler sa paire de chaussure un matin, découvre le post-it amoureux de son chéri. Dessus était écris : « Mon amour pour toi est plus grand que le nombre de tes chaussures »…
J’ai senti mon cœur fondre quand elle me l’a raconté.

4/ Le bouquet de poésie.
Si vous êtes plus doué-e-s avec le maniement des mots couchés, cette option reste indémodable. Bien sûr, le support peut varier en fonction des affinités de chacun. Par exemple, je suis une puriste, j’adore le support papier. Mais j’ai aussi découvert un compte Instagram complètement dans l’ère du temps et qui s’appelle Amours Solitaires. Créé par Morgane Ortin (Responsable éditoriale de la maison d’édition Des Lettres), elle qui d’ordinaire publie des lettres de grands auteurs, a eu cet éclair de génie en créant en février dernier, un espace dédié aux déclarations contemporaines. Sur ce compte, des centaines de SMS sont capturés pour se dire je t’aime avec beaucoup de romantisme et une pincée d’érotisme. J’en suis complètement fan !

Amour solitaires je t'aime

< JOINDRE L’UTILE À L’AGRÉABLE >

5/ Dessine-moi un je t’aime.
C’est la petite histoire d’une jeune femme qui commençait des études d’Arts Graphiques et de Communication Visuelle à Toulouse. À ce moment-là, elle ne savait pas dessiner et paniquait souvent parfois à l’idée d’avoir fait une erreur monumentale en se lançant dans un tel cursus. Alors pour son anniversaire, son petit ami lui offrit un gros coffret Faber-Castell rempli de crayons, feutres pastels etc… pour lui montrer qu’il la soutenait même dans ses débuts hésitants. Cette jeune femme, c’était moi.

6/ Un forfait illimité.
Quand dès le début, la relation est à distance, ça peut être frustrant voire décourageant de ne pouvoir échanger aussi tout le flot de sentiments qui nous submerge.
Une amie m’a raconté les débuts de sa relation à distance avec son mari. À l’époque, Free n’existait et aucun forfait téléphonique ne pouvait entrer dans les maigres bourses d’une étudiante folle amoureuse. Alors, il lui offra un téléphone mobile (oui à l’époque on ne parlait pas non plus de smartphones) avec un forfait appels + sms illimités afin qu’ils puissent se parler autant de fois qu’elle le souhaitait.

< LA COUR DES GRANDS >

7/ L’intronisation dans le clan familial.
Quand son coeur n’en fini plus de battre à l’évocation de son nom, que ses yeux pétillent à sa vue et que l’envie de le/la serrer fort dans ses bras devient vitale ; C’est que c’est probablement le/la bon-ne et qu’il est temps de le/la présenter à la familia.
Quoi de plus honorable et quelle grande preuve d’amour, que celle d’être présenté-e officiellement à celles et ceux qui deviendront bientôt sa propre grande famille.

8/ Cours bébé, cours !
Se lancer des défis et les réaliser ensemble, comme faire un semi-marathon pour la première fois. Cracher ses poumons, check ! Sentir ses mollets après 10min, aussi durs que deux poteaux à se trimballez pour le reste de la course, check ! Oubliez toute notion de sex-appeal quand encouragé-e par doudou, le plus important devient la quête du 8è souffle, check ! Voir la fierté dans les yeux l’un de l’autre à l’arrivée, ça n’a pas de prix !

9/ Construire un catamaran et partir autour du monde.
C’est le projet complètement fou que Jacqueline et Pascal sont en train de réaliser. Le rêve d’une vie, celui de leur couple. En effet, 10 ans auparavant pendant des vacances aux Antilles à bord d’un catamaran, l’idée leur vient de partir faire le tour du monde quand sonnera l’heure de la retraite. Saut qu’un catamaran ça coûte cher, très cher, autant qu’une maison. Alors pourquoi le construire soi-même c’est à ce moment là que la folie s’est emparée d’eux. Douce folie et grand amour qui a nourrit leur projet pendant les 10 ans de construction de leur catamaran. Le bateau qui se nomme « Ilevaou Amsterdam » et qui est immatriculé à Amsterdam en hommage à Jacques Brel, partira à la mi-Octobre 2017. Pour suivre ou soutenir leur aventure et association, cliquez ici.
J’en ai la mâchoire déboitée !

< LE PETIT PLUS >

10/ « Cheerz » si tu m’aimes.
Parce qu’on est heureux ensemble et qu’on immortalise déjà ce bonheur dans nos téléphones. Alors maintenant on l’affiche sur le frigo, le mur, le miroir, dans l’entrée. Cheerz c’est un peu la petite boîte de Pandore du bonheur.

Bonus coup de cœur : Le Biscuit Chinois (fortune cookie) à personnaliser. Effet garanti !

Vous l’aurez compris, dire je t’aime se conjugue à tous les temps et au final ce qu’il reste sont les preuves d’amour.
Et vous, quelle est votre jolie façon de dire je t’aime ? 🙂

Et si j’apprenais à séduire en 5 étapes…

-« On ne se serait pas déjà vu quelque part ? » – Le Classique
– « Hey beauté, fais attention où tu mets les pieds. Parce que tu risques de marcher sur mon cœur ! –  » Le Poète
-« Slt, ça va ? 😉  » – Le 2.0

Parfois flatteur et engageant, d’autres fois désuet et lourd, séduire est un art qui se pratique au masculin comme au féminin et nous laisse rarement indifférent-e-s.

Hina Hundt illustration Sex-Appeal

La drague de rue. Je ne sais pas vous, mais en y pensant, j’ai le poil qui se hérisse. Pourquoi ? À cause d’une impression chaque fois confirmée que les maîtres d’antan ont disparu ou enfermé à jamais ce qui faisait de leur prose, l’essence même de cet art.
Aujourd’hui, la drague de rue a mauvaise presse, parce qu’elle s’apparente souvent à une compétition Olympique, où les disciplines d’impolitesse et d’insultes sont légion. Oubliez la parade de paon remplumé. Le verbe est d’abord guillotiné par les bourreaux de la grammaire et des bonnes manières, avant d’être projeté dans un jet de javelot désespéré, vers le podium du harcèlement de rue.
…Roooh, je force un peu le trait. À peine !

La drague arachnoïde. On change de terrain de jeu et on passe sur la toile. L’espace de rencontre paraît plus « safe », plus distant, on voit venir le phénomène (même si on ne néglige pas le pervers qui fait davantage travailler ses méninges). Entre 2 swipes* de profil Tinder, 10 likes sur Instagram et 1 nuit d’enquête passée sur Google à rechercher le moindre détail de la vie de son nouveau match ; C’est autour d’un verre qu’on se rencontre enfin.
Le graal : Figer l’instant #yolo de ce doux 1er baiser, dans ses stories snaptchat ; Avant de se ghoster quand le message s’auto-détruira. Mission Impossible collection millennials.
… Roooh, je noircit carrément le trait là.

La séduction. Qu’il soit dit en français, anglais ou espagnol, ce mot a pour moi un je-ne-sais-quoi qui titille l’oreille, fait vibrer le palai tout en faisant parader les lèvres dans une moue naturellement irrésistible.
Alors bien sûr, séduire c’est aussi tromper, manipuler et abuser. Du serpent biblique au cliché du vendeur de tapis, en passant par le N+1 et l’être aimé, cette séduction fait plutôt siffler, à la manière de Kaa dans le Livre de la Jungle : « Aie confiaaaancccee… »
Non, ce n’est pas cette séduction qui m’intéresse.
Aujourd’hui, je veux apprendre à séduire. Oui, je me suis levée un beau matin et à 19h devant le replay de « Je T’aime etc… » présenté par Daphné Bürki, je me suis dis, chiche pas cap !

Daphné burki Je t'aime etc...

Avant d’entrer plus dans le vif du sujet, vous devez savoir que si j’ai cassé du bonhomme de rue en parpaing bien lourd et du narcissico-narcissique 2.0 aux paragraphes précédents ; C’est parce que JE me trimballe une cuisine entière de casseroles. Une collection précieuse comme autant de tentatives manquées à la pratique de la séduction. Ou fructueuse si le but était d’entrer dans le Guiness Book des records, tout est question de point de vu.

Jouer à la fille trop précieuse et inaccessible qui se montre désintéressée de celui qu’elle convoite : hmm, très peu pour moi.
Ado, j’étais plutôt du genre à écrire des poèmes, gribouiller sur des carnets entiers chaque détails de mes rencontres et suivre partout In Real Life* (parce qu’à l’époque préhistorique de mes béguins amoureux, Internet n’existait pas), ces êtres exceptionnels qui faisaient battre mon cœur plus vite qu’une séance de Zumba. Voilà, du genre psychopathe quoi !
Puis, après avoir mangé des râteaux à toutes les sauces (salsa, aigre douce, ketchup, le tout préparé dans mes casseroles en cuivre inoxydable bien sûr) et réfléchi à la question quelque peu pertinente de mon grand frère : « T’en as pas marre de refaire tout le temps les mêmes erreurs ? »

J’ai changé d’approche quand a sonné mon 1/4 de siècle, pour la jouer plus frontal.
À moi l’expression lyrique, les déclarations d’amour enflammées et les je t’aaaaiiiime à la Lara Fabian. Il en a fallu peu pour que revienne le mode Psychopathe II.

Finalement, à moi le retour à la case zéro comme râteau. Et si la rime en plus d’être bonne, ne s’imprime toujours pas, c’est bien avec un pass solo comme chez Gaumont, que j’entre dans ma 3è décennie. Toute blague mise à part, qu’est-ce que j’adore faire partie de ce club privé que forment les trentenaires. Pour moi, ça représente l’heure des grands.
Les grands possibles, les grandes libertés, les grands engagements, les grandes relations et autres grands investissements. Alors pourquoi pas le Grand Amour ?!

À lire aussi : Et si je congelais mes œufs…

Dernière étape avant de faire le bilan des grandes déceptions amoureuses et grands doutes, je m’insérais dans un body noir, perché sur des talons vertigineux, et je vibrais frénétiquement sur un remix de Beyoncé et de Jacques Brel : Single Ladies x Ne me quitte pas. Un cocktail nommé célibattant ! Dans le shaker, des zestes d’indépendance, de combativité et de dépression. Ça dégouline tellement d’amour, que séduire devient une option complètement inhibée.
Jamais deux sans trois, dit l’adage. Et bien voilà, je vous présente le mode Psychopathe III !

Alors, comment fait-on pour séduire quand on est une femme ?

1/ On se réapproprie son sex-appeal.
Son sex à quoi ? Son pouvoir d’attirance sexuelle ! Oui, oui, dépoussiérer le manteau de complexes et d’autoflagellation qu’on s’efforce de remettre chaque dimanche soir, quand la déprime du célibat a bu 10 caisses de Red Bull ; Pour assumer de nouveau son corps tout entier, sa situation amoureuse et ses désirs. D’ailleurs, c’est encore Alexandra Hubin, sexologue et chroniqueuse dans l’émission « Je t’aime etc… » qui en parle le mieux. Elle résume le sex appeal en 3 mots : Attitude, Démarche, Confiance (where my Beys at ?). Une formule gagnante qui vient de l’intérieur pour éblouir au dehors en nous faisant sécréter des phéromones, l’odeur de l’amour.
Ce n’est pas inné alors on le travaille tous les jours. On relève la tête, on ouvre les épaules et on adopte une démarche chaloupée et assurée sans en faire trop bien sûr. Petit à petit, on se plaît de nouveau, on s’aime et on a confiance en soi. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, le cercle vertueux se remet en marche et notre sex-appeal aussi.

Illustration Hina Hundt - Séduire - Steamy legs - Sex appeal

2/ On ose sortir, même seule.
D’une parce que ça permet de rencontrer du monde (de nouvelles collaborations, de nouveaux amis, ou plus si affinités) et de deux parce qu’il faut bien tester IRL ce retour du sex-appeal. Alors sortir seule ok, mais pas n’importe comment. Par expérience, je sais que ça demande parfois une sacré dose d’auto-motivation et d’énergie sociale. Mais une fois la machine lancée, cela en vaut largement la peine. Du coup je recommande de sortir dans des bars à thèmes : cours de kizomba, salsa ou des sessions de jeu de société par exemple. Beaucoup de personnes y vont seules et le fait d’y aller pour un but, le cours de danse ou le jeu, aide à briser la glace et évite l’impression penaude de s’incruster dans une fête où on ne connaît personne. Aujourd’hui, il existe pléthore d’occasions de sortir et pratiquer des activités selon vos centres d’intérêt et grâce à meetup par exemple, la tâche est d’autant plus facile.

3/ On sourit 🙂
Ça a l’air banal, mais nous sommes parfois tellement pris dans nos conversations avec nos multiples personnalités intérieures ou connaissances virtuelles, que la simple interaction dans la vie réelle, par le sourire humain devient une denrée rare. Alors, accompagnée de notre attitude-démarche-confiance (sex-appeal activated), on sourit et salue la gardienne, le boulanger, le chauffeur de bus, la collègue etc… Au fil du temps, cela deviendra d’une évidence naturelle. Et comme tout ce qui sort de nous, nous revient, imaginez ce plein d’amabilité qui vous ait rendu en retour. D’un coup, la grisaille parisienne se pare de 50 nuances.

4/ On s’intéresse aux autres.
Et oui, les hommes aussi aiment qu’on s’intéresse à eux, alors pourquoi ne pas faire le premier pas.

Le pas peut sembler énorme et la peur du rejet gigantesque au début, mais on y va petit. Tout en finesse et subtilité on commence par établir un contact visuel, puis on se sert d’un détail ou de l’environnement autour pour lancer la conversation, sans la monopolisée à cause du trac. Et si en plus vous y mettez un zeste d’humour ou rebondissez sur le sien, il y a de grandes chances pour que vous appréciiez cette mise à l’eau. Bien sûr, quand je parle d’intérêt et d’humour, vous aurez compris qu’il ne s’agit pas de rire aux blagues aussi fort qu’hurle la sirène des pompiers tous les 1ers mercredis du mois… par exemple.

5/ On ose le contact physique.
Si vous êtes comme moi, cette dernière étape est probablement la plus dure. Mais de la même manière que le sex-appeal, ça s’apprend. Alors pour éviter de tomber sur l’autre comme un mammouth coincé dans une boutique de porcelaine, on commence doucement, avec ses amis, son entourage qui nous veut du bien et avec qui on se sent à l’aise. Puis on accentue le niveau, en tentant pourquoi pas un cours de danse de couple. L’ambiance étant adéquate, le plus dur ici ne sera pas d’avoir peur du rejet, mais d’oser laisser un inconnu nous prendre dans ses bras (je vous raconterai bientôt, mon premier cours de kizomba. Un moment épique !). Puis au quotidien, quand la complicité s’y prête, on ose toucher un bras, une épaule et soutenir le regard.

Finalement, vous l’aurez compris. Il est possible de séduire dans la rue, sur la toile, dans un aéroport et partout où vous passez. Tant qu’on y met les formes et que les limites soient respectées autant chez les femmes que les hommes qui ne seront pas réceptifs. Car séduire c’est aussi savoir s’arrêter et parfois il vaut mieux un râteau, qu’une ordonnance restrictive !
Mais si ça match des 2 côtés, alors séduire peut devenir un jeu fort plaisant. Et s’il y a affinité, sortez le cotillons et faites péter le Champomy !!

Voilà ce que j’ai retenu sur l’art de séduire. Et comme ces étapes sont loin d’être exhaustives je suis curieuse de savoir comment vous vous y prenez pour séduire. 😉

La séduction est un sujet qui nous parle tous. Si vous voulez continuer à en apprendre plus sur votre pouvoir de séduction, voici quelques liens sympas :
– Je t’aime etc… « Sex-Appeal: décodage »
– Séduction en 8 Conseils
– 4 astuces de séduction lors du premier rendez-vous