La Rivière et le Roseau : Conte d’un 1er Amour

hinahundt_invisiblescarTels les flots impétueux de la mer,
Ainsi commence la soif de vie
D’une source d’eau, qui de rivière en fleuve,
Un jour élèvera à son tour son lit
Au rang de mer.
Mille détours accompagnent ce cheminement
Et parmi eux, résonne le cœur de son roseau.
Il suffira d’un seul battement.
Aussi léger et vigoureux que celui des ailes
De la libellule qui danse au fil de l’eau ;
Pour que germe son roseau au bord de la rivière.
Entre la rivière et son roseau,
L’amour limpide, désintéressé et profond
Devient le courant qui les traverse.
Et tout autour, l’harmonie de leur symbiose
S’affiche comme l’évidence naturelle.
Or, bien avant son ascension vers la mer,
La source vivante de la rivière avait un rêve.
Plus profond et ancré que l’amour intime
Qu’elle porte à son écosystème ;
Elle rêvait d’un ailleurs perché parmi les étoiles,
Où à l’instar du berger, elle guiderait les égarés.
Ce rêve incroyable qu’elle cru longtemps impossible,
Chargeait en elle, les matières solides d’une érosion certaine.
Chaque bassin qui se versait en elle
Manquait invariablement le court du fleuve,
Par lequel elle se jetterait dans la mer ;
Pour finalement étoffer la passion de son rêve ultime.
Asséchant de frustrations et d’amertume
Les berges où fleurissait son roseau ;
C’est sans crier gare que la source douce de la rivière
S’acidifia, jusqu’à rompre son intimité
Avec l’organisme qui deviendra désormais
Le et non Son roseau.
« Il y a des cicatrices qui ne sont visibles qu’avec le cœur. »

Challenge :: 365 Illustrations

C’est en tombant par hasard sur la vidéo de David Litchfield à la conférence TEDx – Bedford, que je me suis demandée l’impact d’un tel challenge sur ma petite vie illustrée.

« Une folie ! » Voilà ce qu’a répondu mon cerveau pragmatique à mon cerveau créatif. En effet, déjà beaucoup prise par le quotidien, mon cerveau créatif qui est parti en croisade contre le chef de la tribu métro-boulot-dodo ; A d’abord considéré les frayeurs de mon cerveau pragmatique, avant de les envoyer valser sur un rythme genre « tout est possible ».

Donc depuis hier (et oui, aussitôt dit, aussitôt commencé, pas de temps pour reporter au lendemain qui n’arrive pas), je me suis lancée ce challenge de faire 1 illustration chaque jour pendant 1 an. Illustration, dessin rapide, croquis et autre divagation du porte-mine ; je me laisse toute liberté de la technique, du style, support, matériau etc… dans la seule contrainte d’une créa par jour.

365 illustrations où je découvrirais et partagerais avec vous mes forces et faiblesses. 365 illustrations où j’explorerais des nouveautés jamais tentées. C’est à la fois excitant et perturbant. Un défi à plusieurs niveaux tant sur le style que sur l’assiduité et je compte sur vous pour m’accompagner dans cette aventure. Donnez-moi vos avis au fil des dessins, ce qui vous plaît ou pas et pourquoi.

Vous embarquez avec moi ? 🙂

#HinaHundtDrawingAday – Day 1 / Pinktober (Pour la lutte contre le cancer du sein, en ce mois d’Octobre rose)

HinaHundt_Day1_PinkTober-BreastCancer

#HinaHundtDrawingAday – Day 2 / Mo’Ne Davis (1ère joueuse de baseball en équipe mixte) HinaHundt_Day2_MoneDavis

#HinaHundtDrawingAday – Retrouvez-moi sur Instagram @laceriselectrique pour être les 1ers à voir mes illustrations quotidiennes 🙂

LaCeriseElectrique_Instagram